Abstraction – Lignes, textures et flous – (nouvelle photo)

De façon plus philosophique – Emprunter les petits chemins sinueux et plus ou moins balisés de notre existence, c’est vivre! Après tout, ce n’est pas la destination qui compte, mais le chemin pour y parvenir.

En marchant sur le bord du fleuve, attentif et ouvert aux petites choses les plus banales, sous une lumière qui n’était pas particulièrement flatteuse, mon regard fut attiré tout à coup par ces lignes et textures.   En cette période plutôt grise de l’année (l’hiver est en principe derrière nous, mais l’éveil de la nature se fait désirer un peu), je préfère « cueillir » l’image qui se présente à moi, souvent abstraite, plutôt que de partir à la « chasse à l’image » (terme d’ailleurs que je trouve bien réducteur et qui manque cruellement de beauté et de poésie).

Beaucoup ont la notion de « produit » même s’ils prétendent que la photographie est un art.   On peut réaliser un « produit », comme le cinéma américain en produit beaucoup, ou partir du principe que l’on réalise une oeuvre (comme le cinéma indépendant ou d’auteur le fait si bien).   Deux approches complètement différentes, et qui visent une audience complètement différente.  

Vous l’aurez deviné, j’adore le cinéma d’auteur et le cinéma indépendant (rire!).   

Chaque saison, chaque moment de l’année, que la qualité de la lumière soit sublime ou non, est l’occasion de se laisser surprendre par l’inattendu, il s’agit d’avoir le regard (et l’esprit) ouvert à ce qui nous entoure.

Certains apprécieront, d’autres seront indifférents, d’autres encore détesteront profondément, ça n’a d’ailleurs aucune importance puisque de toute façon, que votre photo soit sublime ou simplement belle, ce sera la même chose (il en est d’ailleurs ainsi en toute chose). 

Laissez-vous aller à votre créativité et permettez-vous de penser « ‘out of the box », comme le dit si bien l’expression anglaise consacrée.

 

 

 

 

 

This entry was posted in Nouvelles photos.