Arbre dénudé – Une vision onirique

Sur une des petites routes de Bromont, j’entraperçois du coin de l’oeil ces ballots blancs à l’orée du champs. Je ne fais ni un ni deux, je m’arrête, sort la caméra et commence à en explorer les différentes opportunités graphiques.

En me rapprochant, je vois cet arbre, dénudé, qui semblait un peu perdu et bien seul au bout de ce couloir blanc. Me laissant imprégner par l’ambiance très particulière que je ressentais (et le froid qui mordait quelque peu), je me suis mis à visualiser une composition plutôt onirique, pleine de mystères, loin d’une image documentaire.

Préférant souvent « documenter » mon imaginaire, je me suis mis à « percevoir » une réalité bien différente de ce que mes yeux voyaient, laissant libre court à ce que je ressentais, à cette vision onirique qui se dessinait dans mon esprit.

Je crois que le sujet et le lieu se prêtaient très bien à ce genre de vision plutôt créative.

Après tout, Einstein n’a t’il pas dit : « La créativité consiste à voir ce que les autres voient et à penser ce que personne n’a jamais pensé. »

This entry was posted in Nouvelles photos, Photographie - Mes articles.