Lors d’une séance de repérage dans la région de Sorel-Tracy

Pour beaucoup, la photographie de paysage est avant tout une question de chance (d’être là au bon moment et bonne condition, un commentaire que j’entends très souvent).   C’est en partie vraie seulement, mais ce que les gens ne soupçonnent pas, c’est qu’il y a souvent beaucoup de travail en amont (planification, repérage, etc…) pour réussir de très belles images.

 

Pont Turcotte "Behind the scene"

Pont Turcotte « Behind the scene »

En auto, à pieds, en vélo, sur internet, je suis constamment en repérage, un réflexe que j’ai développé avec le temps.  Visiter et revisiter certains lieux, à différentes heures et différentes saisons nous amènent à mieux saisir le potentiel d’un lieu, ce que certains appellent ‘la chance ».  Oui, parfois c’est de la chance, mais pour la majorité des superbes images de paysages que vous voyez, il y a pas mal plus.

Prise lors d'un repérage dans la région de Sorel-Tracy par une superbe soirée d'été

Prise lors d’un repérage dans la région de Sorel-Tracy par une superbe soirée d’été

Un exemple d’images que je fais souvent en repérage dans une région ou un lieu donné.  Cela me permet de visualiser le potentiel et peut être planifier une ou plusieurs autres visites, selon l’inspiration ressentie et selon ce que je désire obtenir comme rendu.

Contrairement à ce que bien des gens pensent, la photographie n’est pas qu’une question de ‘clic’, mais de travail, d’apprentissage, de cheminement et de temps.

La prochaine fois que vous mettez le bout du nez dehors, aiguisé votre regard, ce qui d’ailleurs ne sert pas qu’à la photographie, mais également à apprécier notre environnement (que l’on prend trop souvent pour acquis et que l’on ne voit plus).

This entry was posted in Nouvelles photos, Photographie - Mes articles.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*