Réchauffement climatique

Abstraction symbolique d’une réalité dont certains préfèrent ne pas croire.

Encore hier, quelqu’un me disait ne pas croire au réchauffement climatique, car dans certains coins du Québec, il y a encore de la neige au sol en mai. Pathétique me direz-vous!

Ça peut paraître drôle dit comme ça, mais pourtant, c’est la réalité de bien des gens, incapable de s’imaginer conceptuellement cette nouvelle réalité qu’ils ne voient pas au quotidien. Ça peut sembler incroyable, mais c’est comme ça. Il y a bien des gens qui croient encore que la présence de l’Homme sur la lune fin des années ’60 et début des années ’70, c’était du « cinéma », ou bien encore que la terre est plate.

Quel rapport avec la photographie me direz-vous.

La réponse vient de commentaires, que je reçois au fil du temps, sur le fait que beaucoup de mes photos « abstraites » sont porteuses d’une forme d’éditorial. Et c’est vrai.

Très souvent, ce qui m’allume lorsque je vois (ou perçois) un sujet plutôt abstrait pour la plupart, c’est le « flash » d’un certain parallèle symbolique entre ce sujet et une certaine réalité humaine ou sociale, une forme de poésie visuelle.

C’est souvent ma façon d’exprimer ce que ma sensibilité ressent face à ce qui m’entoure, face à notre monde.

This entry was posted in Nouvelles photos, Photographie - Mes articles.

Contactez-moi